La production, très importante et diversifiée des chercheurs désirant publier en langue française, a conduit le conseil d'administration de l'ADMEE-Europe à initier une nouvelle publication qui ne sera disponible qu'en ligne. La volonté est de favoriser la production de contributions de qualité scientifique indéniable, aisément accessibles et mise à disposition dans des délais relativement courts, le cycle de production d'une revue complètement en ligne et la diffusion en accès totalement libre permettant de rencontrer ces objectifs.

Le caractère francophone de la revue, comme de l'ADMEE, ne constitue pas un repli, mais plutôt une ouverture, comme le montre le développement de sections nationales très diversifiées : France, Belgique, Suisse et Luxembourg mais aussi Liban, Maroc ou Portugal. C'est aussi l'occasion de laisser s'exprimer les spécificités des terrains, mais aussi des objets d'étude à l'heure où les stratégies éditoriales et de publication peuvent induire une certaine forme de formatage. C'est également une manière de permettre à tous l'accès au savoir et à son partage, de manière gratuite, alors qu'aujourd'hui l'Open Access semble repris en main par ceux qui avaient déjà acquis un certain monopole des revues « papier », profitant de celui-ci pour augmenter leur profit. Si le modèle économique semble se déplacer, il ne s'améliore pas réellement : les chercheurs paient à présent pour être lus en Open Access, mais ils doivent aussi continuer à payer des abonnements de plus en plus chers, alors qu'ils sont les réels producteurs du Savoir ! Il est donc important que des associations professionnelles de chercheurs comme l'ADMEE se mobilisent pour permettre un accès plus démocratique à ce que les chercheurs produisent eux-mêmes.

Les numéros de e-JIREF sortiront trois fois par an et couvriront les périodes de janvier à avril, de mai à août et de septembre à décembre. Chaque numéro pourra comprendre une partie thématique et une partie "varia". La partie thématique comptera entre quatre et huit articles et sera coordonnée par un éditeur invité et/ou par un membre du comité de rédaction. Au moins trois articles « varia » pourront être publiés dans chaque numéro de manière à continuer à suivre l'évolution des travaux des collègues. Tous les articles feront l'objet d'une expertise attentive, en double aveugle. Une première analyse sera réalisée par le comité de rédaction avant de transmettre les contributions qui rencontrent les préoccupations et la ligne éditoriale du journal aux lecteurs extérieurs sollicités en fonction des sujets traités et des méthodes convoquées.

e-JIREF a choisi d'appréhender de manière très large le thème de l'évaluation. Non seulement, les apports de différentes disciplines seront sollicités, mais la revue a choisi également d'aborder la question de l'évaluation dans des dimensions et sur des objets très variés.